Recevoir notre Newsletter
Ligue 62   
 

 

Réfugiés : l'urgence d'agir

ImprimerPDFEnvoyer par mail

 

Face à l’urgence humanitaire mondiale qui nous touche tous, nous tenons à partager et à nous associer au communiqué de la Ligue de l’enseignement nationale.

 

 

Hier encore, c’est dans une Europe ravagée par la guerre que les habitants étaient contraints à l’exil. Aujourd’hui, c’est vers cette même Europe que des centaines de milliers de personnes convergent pour ne pas mourir. Depuis le début de l’année 2015, plus de 350 000 personnes fuient les conflits ou l’oppression. Des centaines périssent à notre porte.

 

Face aux atermoiements de l’Union européenne et de ses États, face aux positions inhumaines de certains responsables politiques, face à l’hostilité d’une partie des citoyens européens, face au piétinement indigne des valeurs républicaines, il faut agir. Urgemment. La mobilisation croissante de la société civile et de la population, en Allemagne, en Autriche ou en Suède ce week-end, est un signe rassurant d’une conscience qui ne s’est pas éteinte. Elle est parfois indispensable pour bousculer les États et les pouvoirs publics. La France a pris la décision aujourd’hui d’accueillir 24 000 réfugiés d’ici deux ans. Nous nous en félicitons, mais une simple application d’une politique de quotas n’est pas suffisante pour accueillir avec dignité et humanité demandeurs d’asile et migrants.

 

L’engagement citoyen et le refus de l’immobilisme, c’est la voie que la Ligue de l’enseignement a choisie. Avec nos amis italiens d’ARCI et toutes les organisations membres du Forum civique européen, nous avons, il y a plusieurs mois à Lampedusa, appelé à un rassemblement d’organisations et de citoyens pour contraindre les États membres de l’UE et les institutions à assumer leurs responsabilités politiques. Nous avons réclamé une politique publique européenne de l’accueil des réfugiés et migrants fondée sur le respect des droits humains. Nous avons également proposé que le 21 juin, journée mondiale des réfugiés, soit un moment privilégié pour sensibiliser les populations à l’ensemble des questions migratoires.

 

Au niveau national, la Ligue de l’enseignement, ses fédérations départementales et son réseau d’associations locales se mobilisent sur plusieurs fronts :

> promotion des initiatives de collectifs comme la collecte de moyens et de dons (avec Solidarité Laïque tout particulièrement) et l’accueil de personnes (avec le collectif « Pour un avenir solidaire »),

> recherche de mise à disposition de locaux d’accueil d’urgence dans nos centres de séjours,

> aide à la scolarisation des enfants et des jeunes,

> actions d’éducation populaire pour sensibiliser l’opinion, au-delà de l’urgence et de l’émotion, sur la situation et ses causes.

 

De par notre position géographique, la fédération du Pas-de-Calais est plus que concernée par la détresse des migrants. Proches de la frontière anglaise que tant souhaitent atteindre, nous vivons chaque jour les conditions inhumaines dans lesquelles se trouvent ces milliers de femmes et d’hommes, vivant dans des camps de fortune qui sont une injure à la dignité humaine.

 

C’est parce que nous ne voulions pas être de simples témoins mais des acteurs des droits de l’homme que nous avons ainsi souhaité organiser notre dernière Assemblée générale à Calais sur le thème « Migration / Médiation ». En invitant des associations d’aide aux réfugiés lors de projections et conférences-débats sur ce sujet, nous avons voulu faire mieux connaitre leurs nombreuses actions, contribuer à la solidarité, au dialogue, mais surtout agir au quotidien pour leur venir en aide et s’intégrer.

 

Aujourd’hui, comme notre centre confédéral et d’autres fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement, nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour accueillir et aider ces femmes et ces hommes qui ont tout laissé derrière eux. Nous continuerons chaque jour à œuvrer pour le respect des droits fondamentaux de tous. Notre mobilisation se doit d’être totale. Dès ce jour, nous contactons Madame la Préfète pour lui dire que nous sommes prêts à accueillir les réfugiés dans le cadre des dispositifs prévus par l’Etat.

 

En choisissant la solidarité et la fraternité plutôt que l’indifférence et la peur, chaque citoyen œuvre pour la dignité de l’être humain et la paix. La fédération du Pas-de-Calais de la Ligue de l’enseignement, ses élus, ses personnels, ses amicales laïques et ses associations se mobilisent.  Ensemble, agissons.

 

                                                                                                                                      Le Président, Daniel BOYS

 


 

Nous vous invitons également au rassemblement organisé par la Ligue des Droits de l'Homme ce
Samedi 12 septembre 2015 à 14h30
Place Richebé à Lille